dimanche 12 juillet 2009

1.2 OU 2.0 - TRACER LES DECORS DE VILLE A LA REGLE OU A LA MAIN, ET SI J’AVAIS OUBLIE DES TRUCS ?

Bon j’ai dû passer 2 heures à écrire et réécrire ce texte, je me rends compte que je ne suis pas toujours clair, lorsque je parle de tracer à la règle (alors qu’on peut tracer au pinceau avec la règle pour éviter d’avoir un aspect droit), je pense que ça se voit suffisamment, même si c’est au pinceau, on sent la règle ; et lorsque je parle de style « réaliste » je fais allusion à des traits physiquement proche de la réalité. Pour moi Paulo Rivera est plus réaliste que Risso par exemple (même si ça reste discutable).


Laurent Sieurac

Après
discussion avec l’ami Laurent Sieurac (auteur chez Soleil et membre actif de Buzz Comics), j’ai eu la joie de constater qu’il partageait mon avis. Pour lui, même s’il y a effectivement un facteur « style graphique » ; il considère que, par exemple, le genre science fiction doit se passer avec des traits à la règle pour les bâtiments (car tout est beaucoup plus « avancés » ; avec des nouvelles technologies, etc.), contrairement à l’anticipation (futur proche qui n’envisage que très rarement un avenir optimiste).

Il m’a dit que sa technique à lui était de tracer à la règle en utilisant un pinceau et le côté bisoté de la règle pour tracer.

Ismael pense aussi qu’il faut prendre en compte le genre, si c’est du comics, le décor n’aura pas la même importance que pour du franco-belge ( où le décor y est beaucoup plus présent).

Pour revenir au thème de la science fiction, Je trouve ça intéressant de tracer à la règle dans la mesure où tout ou quasiment tout ce qui est du domaine du décor est à créer.
Par contre, lorsqu’il s’agit « d’aujourd’hui », et qu’il faut redessiner Notre Dame de Paris (peut-être pas le meilleur exemple, vu qu’elle est en pierre, on peut me dire qu’un trait à main levée est justifié pour rendre l’aspect pierreux ;) ), ou Montparnasse, c’est une autre affaire. Difficile de s’approprier ce bâtiment « froid » en verre. Un trait à la règle me semble de mise.

Mais qu’en est-il d’une gare, par exemple ? Va t-on privilégier la représentation réaliste, avec une règle, ou bien va t-on se laisser aller à une représentation plus ou moins fidèle (en gardant le nombre de poteaux et tout hein) en traçant tout cela à main levée ? Ou va t-on privilégier un mix de techniques ? Pour ma part, je pense que c’est ce que je ferais.

Après tout ces retournements de cerveau qui aboutirent à une demi-réponse de ma part, j’ai pu faire un constat que je juge assez intéressant : je me posais jusqu’à présent seulement la question du traçage, en effleurant à peine la question de l’outil utilisé (et pourquoi cet outil là va t-il être utilisé).


Jason Pearsons sur
Destroyer


Je lis actuellement le comics Destroyer par Cory Walker sur des couvertures de Jason Pearson. Bon ben les deux utilisent la plume comme outil d’encrage et tracent leurs décors à la règle, on peut considérer qu’ils ont un style « semi-réaliste ». Ils ont un style très incisif, anguleux avec quelques subtiles rondeurs toujours très bien placées pour contraster le tout.


Cory Walker sur Destroyer

Paolo Rivera, qui vient d’être publié dans Young Allies, et a un style plus réaliste que les deux auteurs sus-cités, utilisent exclusivement le pinceau et trace à main levée.


Paolo Rivera sur Young Allies

Un autre auteur au style réaliste s’appelle Alan Davis, et son encreur Mark Farmer l’encre au pinceau (et s’est magique) mais trace les bâtiments à la règle (pinceau ou plume, no lo sé).

Rivera comme Davis (comme Pope) ont un style assez « arrondis » dans les formes (ça n’enlève rien à l’estime que j’ai d’eux hein, loin de là) mais leur approches du décor, de l’ambiance à mettre en avant, sera différentes.


Alan Davis sur
Weapon X


De ce point de vue là, un auteur qui suivra la même démarche que Davis/Farmer s’appelle …Darwyn Cooke !

Son style, s’il est loin d’être réaliste, est bel et bien tout en rondeur.


Darwyn Cooke sur
New Frontier


Idem pour Seth Fisher, un mec que j’idôlatre à double donf. Rond sur les persos mais traçage à la règle pour les bâtiments.


Marcos Martin, si je devais ranger son style (pour moi semi-réaliste) entre anguleux et arrondis, je le rangerai dans celui d’arrondis. Au niveau de son encrage, je pense qu’il utilise du pinceau pour ses persos, mais pour ses décors, je ne suis sûr.
(Il est intéressant de constater que c’est à partir de Spider-man qu’il s’est mis à tracer à main levée. Jusqu’à présent, les personnages qu’il avaient dessinés ne sautaient pas d’immeubles en immeubles… pour la mini Batgirl, il traçait à la règle)



Eduardo Risso sur 100 Bullets

Un cas intéressant s’appelle Eduardo Risso. Je le mettrais probablement avec la rangée du fond (Pearson et Walker), mais il va être plus arrondis qu’eux. Et il ne trace pas à la règle. S’il encre au pinceau et à la plume, le pinceau sera surtout là pour les gros traits (plis de vêtements, volume sur les visages).

Gabriel Ba, au style peu réaliste et très anguleux, utilise des stylos feutres et trace à main levée, ce qui n’est pas si surprenant que ça (ça c’était pour toi Hob :P).


Gabriel BA sur BPRD:1947

Je pense donc qu’il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour tracer à la règle ou non (n’hésitez pas à les contester ;) ) :

- le style graphique de l’auteur, selon qu’il sera plus ou moins réaliste ou non, et plus ou moins arrondis ( Cooke) ou anguleux (Walker, Immonen)

- le choix de l’encrage (plume ou pinceau ou stylo feutre), déterminé en partie par le style de l’auteur

- le contexte "graphique" de l’histoire (Moyen Age, héroic fantasy, anticipation, science fiction, monde actuel)

- le genre (polar pour Risso, mainstream pour Walker)

- les choix de mise en pages et angles de vue d’un auteur


Paul Pope sur Lone Ranger

Je pense que je me dirige vers un élément de réponse, selon le style plus ou moins anguleux, un encrage à la plume et un traçage à la règle va sembler de mise.
Le contre-exemple que j’ai ici s’appelle Risso(si vous en voyez d’autres n’hésitez surtout pas), et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai rajouté le facteur découpage et angles de vues. Ce mec est assez unique en son genre, son découpage est de loin le plus original des auteurs avec lesquels je l’avais « rangés » (Walker, Pearson, Immonen) et je ne sais pas si un traçage à la règle permettrait d’apprécier autant ses effets de styles..


Par contre, quand on a un style plus en rondeur ( si je devais schématiser le sens du réalisme selon moi entre les auteurs que j’ai cité, je dirais : Davis>Rivera>Pope>Cooke), l’utilisation du pinceau, ou d’un mix pinceau/plume (la plume étant pour les bâtiments, pas les personnages), cela va être plus ambigu/intéressant.
Les deux extrêmes (Davis et Cooke) vont tracer à la règle. Pour moi le style de Davis est suffisamment « en retenu » (pas de déformation au niveau anatomie, on pourrait facilement mettre des acteurs pour ses personnages), l’encrage de Farmer est discret, pas de gros pâtés, un trait uni qu’il « justifie un tracage à la règle », d’autant plus qu’il bosse sur du mainstream.
Cooke, à l’inverse, est tellement en rondeur que le contraste entre ses personnages et ses bâtiments va marcher à merveille.

Après, si je me base seulement sur le style de l’auteur (ce qui joue beaucoup, on est d’accord, mais je pense enfin comprendre pourquoi on peut dire que lui il va faire ça comme ça et l’autre non), j’omets la partie ambiance, atmosphère. Personnellement, je me vois très bien tracer un New York à la règle(selon les quartiers) car beaucoup plus froid avec ses hauts immeubles ; contre un Paris majoritairement tracé à main levée (ou du moins avec un pinceau, pour avoir un trait « faussement » droit).

Pacheco/Merino sur
JLA


Pour conclure sur cette partie, je vais prendre le cas Pacheco (qui trace à la règle ;) ). J’adore ce mec et son encreur Merino, tout en rondeur, tout en pinceau sur les pinceau (et je crois plume pour le décor).
Figurez vous que les deux se sont séparés (l’un reparti chez Marvel, l’autre resté chez DC) et que pour le prochain projet de Pacheco, Ultimates 3, il a été affublé de l’encreur Danny Miki, adepte de la plume.
Si j’aimais bien ce que faisait Miki sur Capullo (le style étant assez torturé) là, je trouve qu’il déprécie complètement le style du maître espagnol !

Pacheco/Miki sur
Ultimates


Au final je sais pas si tout ça vous a plus avancé, moi j’ai l’impression que oui un peu :D

Si vous allez lu jusque là, bravo, moi même je ne sais pas comment j’ai fait :P

MAIS, depuis tout ce temps, je n’ai pas l’occasion de tracer à la règle avec le côté bisoté, ou bien avec un pinceau pour voir les effets que ça peut produire. Damn, quel mauvais démonstrateur je fais :P

8 commentaires:

Geoffo a dit…

Ah et si vous avez des commentaires à faire sur la mise en page du blog, n'hésitez pas non plus, je cherche du neuf là. le noir me paraît bien, mais le texte est ptête un peu petit.

stephane a dit…

J'ai tout lu ouf .. Bah ça tient la route hein ..

Après , je me sens pas proche de tout ça mais bon , on est tétu ou on ne l'est pas !!

Pour la mise en page , je suis moins fan du noir .. Je trouve ça moins lisible en fait

Geoffo a dit…

(hum, je crois que c'est aussi du à ma police que ça va pas le noir)

En ce qui te concerne, ça ne me choque pas que tu ne te sentes pas concerné par ça dans la mesure où ton style n'est pas du tout réaliste. Toi t'es 3 cran plus loin que Cooke si tu veux dans mon classement ;)

J'ai matté du Guy Davis là (que je considère plus proche de toi) et, constat intéressant, il va tracer certaines choses à la règle (en tout cas dans BPRD 6 publié chez Delcourt), rampe d'escalier, certaines étagères, ce qui donne un côté assez froid à la chose, contrasté par des encrages de mur du moyen âge tout ça; et voilà je pense que sur toi ça ferait pareil. Un trait à la règle ça rendrait un truc imposant, hors normes, sortant de ton univers.

Oui Hob, je suis ton père.

stephane a dit…

rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!

Intéressant en tout cas , je prends note ( pas que tu sois mon père lol )

Sinon le blanc c'est qd mm bcp mieux ;)

Josh a dit…

Tres, très intéressant...

Geoffo a dit…

Eh! ça fait super plaise de te voir ici Josh!!

Comme tu es toi-même encreur, j'aurais effectivement aimé en discuter avec toi! à l'occasion d'un drink n' draw ou autre ;)

maxime a dit…

bien intéressant tout ça, je me sens d'un coup moins seul à me poser ces questions existentielles, et paien profane que je suis, je n'utilise ni pinceau ni plume, c'est dire à quel point niveau encrage, je débute complètement
merci pour ces petites analyses en tous cas, ça me fait bien réfléchir
et aussi, je crois pas l'avoir déjà dit, j'aime vraiment beaucoup ton dessin (ton style, tes dessins quoi) et j'espère vraiment te croiser à la comic con le week end prochain

Geoffo a dit…

Hello maxime,

bien content que ce poste t'aies servi, il est assez vieux maintenant, je me rends compte que je ne suis pas toujours très clair dans mon propos.

Grâce à toi, j'ai mis mes disponibilités pour le Comic Con, peut-être que l'on trouvera un créneau commun ;)