jeudi 11 juin 2009

1.0 - TRACER LES DECORS DE VILLE A LA REGLE OU A LA MAIN ?

EDIT: Je me suis rendu compte que dans mon engouement, j'avais oublié de préciser que je parlais bien de tracer des traits lors de l'encrage (et non du crayon). Pour moi au crayon, il faut définitivement utiliser la règle (à moins de vouloir créer un truc psychédélique). C'est lors de l'encrage que je me pose la question.


Si je me pose la question de l’utilisation de la règle, c’est bien parce que je me la suis moi-même demandé à un moment pour deux de mes projets.

J’avais finalement opté pour la main, et ça passait très bien.

Sauf que parmi les mecs que j’admire et dont je pense que mon style graphique est « proche » ( il faut bien commencer par un point de repère et ensuite élargir), c’est majoritairement le contraire (Immonen, Oeming, Sprouse).


Mais comme je l’ai dit, je traçais à la main, et ça passait très bien. Sans avoir forcément compris pourquoi (« On s’en fout tant que tu t’éclates » j’entends vinsymbol me crier à l’oreille ;) ).

Le retour de cette question s’est fait avec Cully Hammer sur la mini série Black Lightning Year One (où il officie en tant que dessinateur/encreur). J’étais persuadé, dur comme fer (et avant même d’avoir lu un de ces numéros) qu’il traçait à la règle. Et ben en fait non !

Damn, moi qui pensait avoir compris, que dalle. Alors si c’est l’éclate pour lui tant mieux, mais moi j’aimerai bien comprendre pourquoi quand même ! Et d’autres lectures (Ghost Rider par le frenchy Boschi ; Scalped par RM Guera) continuaient à me démontrer que non, les bâtiments tracés à la règle n’était pas en situation de monopole.

Et dans chaque cas, leur choix de traçage fonctionnent à merveille ! Pas de « eh non ça colle pas avec son style de tracer à la main ».

Alors alors ? La réponse ?

Eh bien, tant que t’éclates, je pense que c’est le plus important.



Hum.

Je dirais (sans que cela soit avéré) que cela correspond à une démarche graphique. A ce que cherche à mettre en avant l’auteur.

Immonen va nous arracher la gueule avec des coups de pieds retournés de Spider-Man et des traits de dynamisme à la règle. Marcos Martin au style très en déliés tracera aussi à la règle.

Le décor n’est ici utilisé qu’au titre d’arrière-plan ; à aider le lecteur à se focaliser sur l’action dans un environnement qu’il connaît.

Alors que pour Boschi ou Guera, il y a une sacrée ambiance qui mise en avant. Le décor fait partie de l’histoire, c’est un élément à part entière. Il y a un léger côté encrage « pâteux » chez Cully Hammer, ça rajoute de l’ambiance à sa mini série, c’est bien encré dans le béton tout ça !

C’est une question d’ambiance. Le tracage à la règle sert à planter un décor alors qu’à la main cela sert à rajouter une atmosphère.

(A noter que Immonen ou Marcos Martin, dans les exemples que j’ai en tête, bosse sur du super-héros, par opposition à Boschi, Guéra, Risso qui bossent sur de l’horreur ou du polar…)

Côté franco belge, Andreas me semble tracer à la main, tout comme Loisel, mais Schuiten trace à la règle, et quel ambiance !

Voilà. En tout cas, c’est la conclusion que j’en ai tiré, qui est très possiblement contestable (et surtout incomplète).

Si je ne vous ai pas dit plus haut à quoi correspondait mes projets, c’est pour ces raisons : le premier se passait dans un Paris futuriste façon Blade Runner, crade, auquel un tracage à la main ne fait qu’aider à mettre en valeur cette ambiance sale, et le deuxième dans une ville imaginaire, créer par mes soins (et celui de Hob, où nous nous étions posés la question). Dans les deux cas, une ambiance à traiter ;)

C’est bon vous pouvez vous réveillez et partir, c’est fini pour ajourd’hui :-)

11 commentaires:

Vinzc a dit…

Ca manque d'images pour illustrer ton propos :)
Quant à la conclusion, ça fait réfléchir effectivement. C'est le genre de chose auquel je ne fais pas du tout attention, je regarderais ça dorénavant.

Geoffo a dit…

exact, j'y ai pensé, et puis là je tenais surtout à ajouter l'article ;)

je vais faire ça dans la semaine!

N'hésite pas à demander l'avis de Paul tiens, ça pourrait être intéressant!

Mollo a dit…

A moins d'être une brute d'architecte capable de tracer des volumes et des perspectives à main et à œil nus, la question se pose surtout au niveau de l'encrage à la règle.
Si tu veux pas trop niquer tes proportions, ça peut pas faire de mal d'esquisser tes repères à la règle, quitte à - pourquoi pas ? - déformer après coup.

Et puis les lignes de vitesse mangaesques sans assistance, c'est chaud patate...

Geoffo a dit…

(putain, même Mollo qui poste, çftp!)

On est d'accord, je parle vraiment de tracer ou non à la règle lors de l'encrage(et ouais, ça veut donc dire être son propre encreur, même si je pense que y'a moyen de causer entre collègue, on n'est pas des animals).

Moi je trace même mes bulles à la règle alors oh.

Le blog de Vinsymbol a dit…

te foutrais pas un peu de ma gueule le Geoffo là? mais heu.... bon on va essayer de rester dans le propos (hum hum). Pour l'encrage à la règle, je vois pas comment faire autrement à moins d'avoir la main super sure (quoi que ya des gars qui s'entraine des heures à tracer des traits alors...). J'ai vu dans le bouquin de Lee et Buscema qu'il se servait d'un guide en métal pour tracer les traits, rien n'empêche de tracer au pinceau ou à la plume avec ça et de faire varier l'épaisseur du trait voire de faire des petites fautes exprès le tout étant de créer une ambiance collant à l'histoire je pense. Dans ce cas il faut trouver ce qui convient le mieux (tu n'es pas plus avancé, c'est ça?). Désolé pour le hors sujet du précédent post, l'enthousiasme peut-être enfin tant que tu t'éclates... oups

Geoffo a dit…

Arf, attention l'ami, je n'ai aucunement cherché à te blesser dans mon post, ce n'était qu'une pique amicale, rien d'autre, comme j'en fais très souvent avec Ismael. Ce n'est aucunement pour te manquer de respect.

Pour le tracage, effectivement je vais confirmer que je parle bien de tracer de l'encrage, non du crayon.

Encore désolé que tu l'aies pris ainsi hein. Et je n'ai jamais dit que mes posts étaient les meilleurs du monde, ni les plus aboutis.

Le blog de Vinsymbol a dit…

je lolais hein? ;)
t'inquiète il en faut bien plus pour me blesser. Au moins des balles d'argent voire un ancien artefact maya enfin...
Je l'avais compris dans ce sens tkt comme disent les djeuns

Geoffo a dit…

Tu m'en vois rassuré :)

Très intéressant ce que tu citais de Lee et Buscema de volontairement faire des variations de traits/fautes tout en traçant à la règle...à creuser :)

stephane a dit…

humm tiens ça me rapelle des discussions ça ...

Bah comme je suis contre la régle à priori , je dirais qu'on en a pas forcément besoin ..

mais au final tout dépend de ton dessin ..
Sans forcement avoir un dessin psychédélique , je pense que la non utilisation de la règle dans les styles semi réalistes marche très bien ( voir ce que ft le dessinateur d'Umbrella academy qui en plus - je trouve - a un style proche du tiens ami Geoffo )

Après pour les styles purement réalistes , je pense qu'avoir qqchoses de bien construit permet de mieux rentrer dans l'histoire donc la règle est vitale )

Ceci dit , c'est très intéressant mais au final , ça risque d'être diffèrent selon les dessinateur , selon ses facilités , ses envies et la façon dont il est à l'aise avec tel ou tel matériel

Geoffo a dit…

Yep c'est bien ce dont je me rend compte, selon avec qui je discute, les avis divergent ;)

Pour Gabriel BA, je trouve justement que sur Umbrella Academy, c'est de la fainéantise! En tout cas le mec pourrait pousser plus loin sa démarche, je repense à la splash de la tour eiffel du premier épisode, wah le choc!

Eh regarde un mec comme Immonen, hum? ;) je pense que si tu veux insuffler du dynamisme, tu te dois d'utiliser la règle.

Pourtant niveau dynamisme, Paul Pope s'en sort à merveille (oui je me réponds à moi-même) arg...

Je pense qu'il faut aussi prendre en compte les capacités (ça rejoint ta dernière phrase)

Mais je persiste à penser que soit tu cherches vraiment à mettre ton atmosphère là ok pour tracer à la main, soit tu cherches à privilégier tes personnages et leurs actions (je veux dire, quoi de mieux pour faire ressortir ses persos qu'en faisant un décor "lambda"), un tracage à la règle, qui met moins en valeur le décor me paraît mieux.

Le blog de Vinsymbol a dit…

pas trop d'accord avec ta phrase : je veux dire, quoi de mieux pour faire ressortir ses persos qu'en faisant un décor "lambda". Le décor est assez important même si il est tracé succinctement, il faut des points de repère caractéristiques sinon ça manque de fluidité et de lisibilité. Comme le disais un dessinateur de mes connaissances "le décor est un personnage à part entière"